15e année - N° 636 - Du 16 au 22 avril 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Le concours culinaire de l’école de cuisine Gourmets de l'Institut Paul Bocuse a accueilli six finalistes sélectionnés parmi 52 dossiers, le vendredi 10 février au cœur de Lyon, place Bellecour, sur le thème « sublimer la pomme de terre ».

Sarah Houlbert d'Aix en Provence décroche le troisième prix avec son plat « millefeuille de pomme de terre aux deux agrumes, sorbet vitelotte, pamplemousse, vodka ». Nous vous offrons sa recette.

HISTOIRE DE LA RECETTE. On a tous une histoire avec la pomme de terre. La mienne je la tiens de mon père, fervent amateur de patates qui les connaît toutes par cœur et dans tous leurs états. Sauf sucrée, celle-là je crois qu’on lui avait encore jamais fait. Qu’à cela ne tienne, ce thème c’était justement pour moi l’opportunité de pour une fois ne pas me décider entre sucré et salé, entre pâtisser et cuisiner.
Un dessert en trompe l’œil avec un ingrédient principal que l’on utilise communément salé, sacré défi en soi ! Qui plus est avec pour but ultime de retrouver tous les états de la pomme de terre. Dans cette recette j’en compte 5 - la pomme de terre croquante de chips de vitelotte - la pomme de terre croustillante en rösti sucrée – la pomme de terre en crème mousseline vanille - la pomme de terre glacée avec le sorbet vitelotte - et même un peu de pomme de terre liquide sous forme de vodka.
Mais au-delà de la recherche des textures et équilibre des saveurs, cette recette c’est aussi une rencontre des cultures. D’une colocataire polonaise qui remplit nos placards de vodkas de toute sorte, d’une famille inspirante qui cultive des agrumes venus du Japon et dont je n’avais jusqu’alors jamais entendu parlé.
Aussi cette recette avant même d’être gustative, c’est surtout une aventure humaine, qui s’est construit au travers de discussions, d’expériences et de passions.

LE MATÉRIEL. Une planche à découper - un économe - deux couteaux - deux marises - un fouet - un chinois - deux poches à douilles et douilles assorties -- une râpe à gros grains - une râpe à zeste - une sorbetière - trois casseroles - une plaque de cuisson - du papier sulfurisé - 4 emporte-pièces rectangulaires - un presse purée - deux culs de poules - un verre doseur - une balance - une cuillère à soupe - 4 belles assiettes noires pour la présentation.

Temps de préparation 1h30.
Budget 20€ par personne

INGREDIENTS. 9 pommes de terre Amandine - 3 pommes de terre vitelotte - 200g de beurre pommade demi-sel - 150g de sucre roux - 250g de sucre blanc - 20 cl de lait demi-écrémé - 3 cuillères à soupe de farine - 5 œufs entiers - 4 pamplemousses - 1 pincée de gros sel - 5 cl de vodka de pomme de terre - 1 gousse de vanille - 1 cuillère à soupe de sésame noir - 1 cuillère à soupe de sésame doré - le jus et le zeste d’un yuzu

PRÉPARATION. La veille, penser à mettre le bac de la sorbetière au congélateur de sorte que celui-ci soit bien réfrigéré.
Préchauffer le four à 180° C.
Mettre deux casseroles d’eau à bouillir sur le feu.
Eplucher les pommes de terre Amandine et vitelotte. Couper les vitelottes en morceaux et les mettre à cuire dans l’eau bouillante.
Conserver la moitié d’une vitelotte, détailler des lamelles à la mandoline et réserver.
Couper 4 pommes de terre Amandine en gros cubes et les mettre à bouillir.
Rapper le reste des pommes de terre Amandine à l’aide d’une râpe à gros grains, les placer dans un cul de poule.
Y ajouter 75g de beurre pommade, 50g de sucre roux, les deux cuillères à soupe de sésame noir et doré (conserver quelques graines pour la décoration), deux œufs entiers, la farine et mélanger.
Étaler cette préparation en couche fine sur une plaque de cuisson rectangulaire, préalablement sulfurisée.
Sur un coté de la plaque resté vide, placer les lamelles de vitelotte et les saupoudrer d’un peu de sel et de sucre roux.
Enfourner la plaque.
Égoutter les pommes de terre vitelotte et les écraser à l’aide d’un presse-purée. Passer la purée au chinois afin d’obtenir un mélange bien lisse et sans grumeaux.
Couper le feu et laisser refroidir les fruits dans le sirop.

RECETTE. Presser le jus de 3 pamplemousses et l’ajouter à la purée de vitelotte, ainsi que 100g de sucre blanc, et les 5 cl de vodka. Bien mélanger et mettre l’appareil à turbiner dans la sorbetière.
Égoutter les pommes de terre Amandine et les écraser à l’aide d’un presse-purée. Passer la purée au chinois afin d’obtenir un mélange bien lisse et sans grumeaux. Y ajouter 50g de beurre, 100g de sucre roux et les graines d’une gousse de vanille. Bien mélanger et délayer avec le lait. Ajouter un œuf et faite cuire à feu doux sans cesser de remuer jusqu’à l’obtention d’une crème épaisse.
Sortir les röstis de pomme de terre sucrés du four, les détailler encore chauds en rectangle à l’aide d’un emporte-pièce. Les retourner et les remettre en cuisson 5 minutes au four de sorte qu’ils soient bien croustillants.
Rapper le zeste du yuzu et en presser le jus. Placer le jus du yuzu et son zeste dans un cul de poule y ajouter 2 œufs, 100g de sucre blanc et 50g de beurre. Faite cuire au bain marie sans cesser de remuer jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Détailler les suprêmes du dernier pamplemousse et mettre de côté.
Faite fondre le beurre restant, y ajouter le sucre et le jus d’un peu de pamplemousse. Laisser cuire jusqu’à obtention d’un caramel légèrement roux.

DRESSAGE.
Dans une assiette noire, réaliser des filets aléatoires de caramel au pamplemousse à l’aide d’une cuillère à soupe.
Placer un rectangle de rösti sucrés sur un côté de l’assiette. À l’aide d’une poche à douille, commencer à monter le millefeuille avec la crème mousseline d’Amandine. Réaliser des inserts de yuzu cure à l’aide d’une seconde poche à douille. Positionner quelques suprêmes coupés en tranches. Positionner un nouveau rectangle de röstis et répéter le montage encore deux fois.
Placer un dernier rectangle et le décorer à l’aide des mousselines d’Amandine, yuzu cure et pamplemousse de façon à rappeler les dessins géométriques du millefeuille. Saupoudrer de graines de sésame noir et doré et insérer quelques chips de vitelotte afin d’apporter de la hauteur au dessert.
Réaliser une belle quenelle de sorbet vitelotte-pamplemousse-vodka et la placer de l’autre côté de l’assiette. Se servir du reste de yuzu curd pour réaliser quelques points aléatoires à la douille dans l’assiette.

(photo X)

Publié le 27 février 2017
le balicco

Dernières actualités

Le Saint Estève. Les lodges Sainte Victoire - Le Tholonet. Puissance 2 étoiles !

La table de Mathias Dandine figure, sans conteste, dans le peloton de tête des très bonnes adresses gourmandes du Pays d'Aix.

Cicada, table du hameau. Hameau des Baux à Paradou. La seconde saison de Stephan Paroche

Stephan Paroche a quitté la Haute Provence en 2016 et ses producteurs locaux pour les Alpilles où fourmille également une manne de produits, sans renier son identité culinaire et ses associations de goûts et de textures.

Le ciste. Château de la Bégude**** à Opio. Gastronomie et dîner de chefs

Le chef Gabriel Degenne, qui entame sa 6e saison à la tête des cuisines de l'hôtel dirigé par Jorge Gonzalez, propose une nouvelle carte gastronomique et une soirée à 20 mains pour fêter le 20e dîner des chefs.

18-59 à Sorgues. Vins et gastronomie

Ouvert depuis le 2 décembre dernier, ce restaurant, bar à vins, glacier et écailler, se distingue par son concept et ses animations, dégustations, soirées vigneronnes et soirées live, after work et cuisine goûteuse.

Les étoiles de Mougins. Mise en bouche

Autour du maire Richard Galy, la nouvelle équipe organisatrice a présenté, en avant-première, les grandes lignes du programme de la 13e édition du festival international de la gastronomie au Mas Candille à Mougins.

Concours "Jeune professionnel du café Malongo". Lucille Baussand termine seconde

L'élève du lycée technique hôtelier Bonneveine à Marseille, termine deuxième, derrière la lauréate, Chloé Laroche, du lycée Chamalières à Chamalières.

Concours « Un des meilleurs ouvriers de France » cuisine. Les thèmes de l'épreuve qualificative A

Les 498 candidats ont été répartis sur les 4 sites, retenus par le COET MOF et le président de la classe, pour réaliser une épreuve pratique en laboratoire de cuisine de 12 minutes après une découverte en salle du thème pendant 5 minutes.

Monaco goût et saveurs. Remise de prix du concours de crêpes 2018

Joël Garault, le président de l'association, a été doublement surpris, par le nombre de participants (162 !) et par la qualité des recettes reçues.

Au revoir de Nathalie Durand

« C’est avec une infinie émotion que je vous annonce mon départ de Pain-Petifour, après 26 ans d’une histoire de passions, d’hommes et de beaux produits ».

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

L'écharpe orange est attribuée à deux jeunes espoirs du grand sud ouest, la délégation de la Mayenne est forte de 8 nouveaux membres, les sélections régionales pour le concours "Jeunes talents Escoffier" se poursuivent en Chine, autant de manifestations qui prouvent le dynamisme de l'association.

Le vin de la semaine. Le Gigondas signé Laurent Brusset

Les hauts de Montmirail 2016 et Les secrets de Montmirail 2016 sont deux cuvées haut de gamme des Côtes du Rhône, denses et harmonieuses.

Éditions Sud Ouest. Voyage gourmand en Périgord

Seize chefs du Périgord livrent leur vision de la gastronomie régionale notamment en présentant leur lieu préféré, un producteur avec lequel ils ont créé des liens de collaboration ainsi que trois recettes.

Éditions Terre vivante. Produire tous ses légumes, toute l’année !

Il est possible de consommer des légumes frais issus du potager toute l’année ! Ce livre explique comment planifier ses cultures, étaler et gérer les productions, stocker et conserver, passer la période creuse de l’hiver…

Éditions Sud Ouest. Pâte feuilletée pas à pas

30 réponses dans ce petit livre, qu’elles soient salées ou sucrées, ces recettes allient simplicité et présentation soignée.

CRT Côte d'Azur. Grèves et tourisme : mieux vaut prévenir que guérir

La destination #CotedAzurFrance lance une campagne de promotion pour une hausse de l’affluence étrangère en anticipation du risque de baisse de la clientèle française pour cause de grèves.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse