16e année - N° 649 - Du 16 au 22 juillet 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Afin de bien informer le consommateur, les denrées alimentaires présentées à la vente doivent comporter un étiquetage.

Les obligations d’étiquetage sont différentes selon le mode de conditionnement ou de présentation des denrées alimentaires (préemballées ou non). Cette note traite essentiellement des denrées préemballées.
En règle générale, l’étiquetage doit être rédigé au moins en français et les informations obligatoires sur les denrées alimentaires sont à inscrire à un endroit apparent de manière à être facilement visibles (corps de caractère avec une hauteur de x ≥ 1,2 mm).

Les principales mentions obligatoires
• La dénomination de vente permettant de définir le produit (exemple : confiture extra de fraise),
• L’origine, si son omission risque d’induire le consommateur en erreur (exemple le cas d’un chorizo espagnol, fabriqué en France). Les lieux d’élevage et d’abattage des viandes préemballées des espèces porcine, ovine, caprine et de volaille. Pour la viande bovine, qu’elle soit ou non préemballée, doivent être indiqués les lieux de naissance, d’élevage et d’abattage. La mention de l’origine signifie que les lieux de naissance, d’élevage et d’abattage sont situés dans le même pays,
• La liste des ingrédients par ordre d’importance décroissante (y compris additifs et arômes). Les ingrédients allergènes doivent être MIS EN RELIEF,
• La quantité de certains ingrédients par exemple, s’ils sont mis en valeur dans la dénomination (exemple : gâteaux aux amandes),
• La quantité nette du produit. Si le produit est présenté dans un liquide : poids net égoutté,
• La date de consommation pour les denrées périssables : date limite de consommation (DLC) « à consommer jusqu’au…» ou pour les produits de conservation : date de durabilité minimale (DDM) « à consommer de préférence avant … »,
• Les conditions particulières de conservation et/ou d’utilisation,
• Le titre alcoométrique volumique acquis pour les boissons titrant plus de 1,2 % d’alcool en volume,
• L’identification de l’opérateur qui doit être implanté dans l’Union européenne. Si conditionnement par un prestataire, indiquer les coordonnées du centre d’emballage,
• Le numéro du lot de fabrication pour la traçabilité,
• La déclaration nutritionnelle (obligatoire depuis décembre 2016).

Les mentions obligatoires complémentaires

Des mentions complémentaires sont nécessaires pour signaler la présence par exemple d’édulcorants, de réglisse ou de teneur élevée en caféine ou encore d’OGM ou de nanomatériaux.
Dans le cas des denrées alimentaires qui ont été congelées avant la vente et sont vendues décongelées, la dénomination de la denrée est accompagnée de la mention « décongelé ».
Depuis le 1er janvier 2017 et pour une durée de 2 ans, l’étiquetage de l’origine du lait dans les produits laitiers et de la viande dans les plats préparés est obligatoire dès lors qu’ils sont composés au minimum de 8 % de viande ou de 50 % de lait.

Exemple: les mentions obligatoires dans le cadre de la viande bovine

• Un numéro ou code de référence assurant la relation entre la viande et l’animal ou les animaux. Ce numéro peut être le numéro d’identification de l’animal dont provient la viande ou le numéro d’identification d’un groupe d’animaux.
• Le numéro d’agrément de l’abattoir ayant procédé à l’abattage de l’animal ou du groupe d’animaux et l’État membre ou le pays tiers où l’abattoir est situé. La mention doit apparaître comme suit : « Lieu d’abattage : (nom de l’État membre ou du pays tiers) (numéro d’agrément) »
• Le numéro d’agrément de l’atelier de découpe ayant procédé à la découpe de la carcasse ou du groupe de carcasses et l’État membre ou le pays tiers où l’atelier est situé. La mention doit apparaître comme suit : « Lieu de découpe : (nom de l’État membre ou du pays tiers) (numéro d’agrément) »
• Le pays de naissance, d’élevage et d’abattage des animaux. La mention de l’origine signifie que les lieux de naissance, d’élevage et d’abattage sont situés dans le même pays.
• À noter que pour le veau et le jeune bovin, des informations complémentaires obligatoires sont nécessaires.
Les éléments de cette note ne sont pas exhaustifs, en effet, d’autres mentions particulières existent en fonction des produits notamment le lait, le fromage, le poisson, les oeufs, les viandes hachées, les arômes et additifs.
Les mentions valorisantes (biologique, campagne, artisanal...) sont également règlementées et certains produits particuliers sont dispensés de certaines mentions obligatoires.
Il faut donc étudier chaque étiquetage au cas par cas en fonction de la nature de la denrée alimentaire.
En cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre agence régionale BVC expertise Nice Côte d’Azur.
Sources:
• Règlement 1169/2011 du 25 octobre 2011 appelé règlement INCO (information consommateur).
• Règlement 1760/2000 du 17 juillet 2000. Décret 2016-1137 du 19 août 2016.
• Règlement 1379/2013 du 11 décembre 2013. Règlements 1234/2007 et 589/2008.
• Décret 2007-628 du 27 avril 2007.
• Fiche pratique DGCCRF – Etiquetage des denrées alimentaires.

• BVC expertise
Agence BVC expertise Nice Côte d’Azur
Tél. (0)4 93 20 02 04

bvc@securite-alimentaire.com
http://www.securite-alimentaire.com

Publié le 26 mars 2018
le balicco

Dernières actualités

Beefbar by La plage 45 à Cannes. Les pieds dans le sable

La plage privée du Grand hôtel à Cannes s'est assurée, une nouvelle fois, les services du Beefbar, référence à Monaco pour tous les carnivores avertis depuis 2005.

Le grand cordon d'or. 19 nouveaux récipiendaires

La 65e édition de ce grand chapitre de la confrérie monégasque, qui fêtait ses 49 ans, s'est déroulé, comme à l'accoutumé, dans la magnifique salle des étoiles du Sporting Monte-Carlo.

Nikki beach Saint-Tropez à Ramatuelle. Les déjeuners étoilés

La célèbre plage propose, pour cet été, une expérience culinaire inouïe avec une série de quatre déjeuners orchestrée par des chefs deux et trois étoiles au guide Michelin.

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, a Four seasons hotel. Élu meilleur resort en France
L'hôtel de 74 chambres et suites se hisse à la première place du classement annuel des meilleurs hôtels en France dans le magazine américain Travel + Leisure distinguant les meilleurs acteurs de l’industrie du tourisme à travers les “World’s best awards”.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Trois nouveaux chapitres à Paris, Hong Kong et Stuttgart, sont à mettre à l'actif de trois dynamiques délégations.

Le vin de la semaine. Wolfberger. Petite folie rubis 2016

Tendre et fruité, ce pinot noir 2016, compagnon idéal des barbecues, est une création inédite des œnologues de la maison Wolfberger, complétant à merveille la joyeuse collection.

Brasserie Carteron. La "C", bière blonde brassée à l'eau de source

« Pour brasser une bière de grande qualité, il me fallait une eau pure, une eau d'exception. Ce souhait s'est enfin révélé possible lorsque je me suis installé à Hyères, proche d'une source historique de la ville, connue depuis 1752, sous le nom de la source de la Vierge » affirme Thomas Carteron, le créateur.

Nespresso. Inauguration de la 38e boutique en France à Cap 3000

C’est au sein du centre commercial à Saint-Laurent-du-Var, l’un des centres commerciaux les plus fréquentés de la côte méditerranéenne que Nespresso a choisi d’installer sa nouvelle boutique en France.

Anne-Sophie Pic. Le dernier né de la collection de thé

Le thé sencha-Buddha Amacha – bourgeon de sapin, est une métaphore de l’univers culinaire d’Anne-Sophie. Il combine des valeurs phares de la cuisine de la chef comme le mentholé, la réglisse, le camphré mais aussi raconte l’importance des rencontres dans sa construction culinaire.

Albin Michel. L'alimentation crue. Naturellement healthy

Et si manger cru était une réponse aux dérives alimentaires actuelles ? Un mode de nutrition résolument sain, cohérent, qui réconcilie plaisir et santé tout en respectant nos besoins vitaux et ceux de la planète ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse