14e année - N° 600 - Du 26 juin au 3 juillet 2017
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


C’est dans un climat de renouveau que le domaine Saint André de Figuière a fait bourgeonner les dernières « Vinofolies de L’étage ».

ACCORDS. À l’échauffement, en guise d’apéritif, la cuvée « Première » rosé 2012. Produite sur la bordure maritime, à base de mourvèdre, grenache et cinsault, cette cuvée se voulait aromatique et aguicheuse. Des notes fraîches de pamplemousse rose, une structure de bouche supportée par une agréable acidité qui nous permettait de rentrer dans la course, tout en aiguisant les appétits.
Pour la première étape, nous souhaitions bien évidemment prolonger le plaisir du rosé, en servant la cuvée « Confidentielle » 2012. AOP de La Londe pour cette cuvée, terroir de schistes, encépagement dominé par le mourvèdre et le grenache, associé à un petit complément de cinsault.  Nous étions là face à un adversaire plus sérieux, certes moins aguicheur mais bien réfléchi.  Assez discret, il dévoilait à l’aération et à une température de service moins basse aussi, des arômes de fruits rouges et d’épices. Nous retrouvions alors les notes d’agrumes et de fruits blancs. La complexité en bouche qu’apportent les schistes s’exprimait par une sensation de tanins fins, donnant amplitude, longueur et retour sur des notes poivrées et fruitées. C’est bien volontiers que nous lui offrions ce qu’il nous réclamait : un tartare d’avocat et asperges, gambas poêlées, vinaigrette d’agrumes au poivre Timut, ce poivre du Népal, une baie plus exactement, qui exprime un fruité à dominante pamplemousse et citron. Une véritable aubaine pour notre vin, qui s’est alors confondu, sans se noyer, dans cet univers de saveurs.
Pour suivre, nous maintenions la barre avec un blanc, cuvée « Première » 2012, composé de rolle à 95 % et complété par du sémillon. Une cuvée à l’aromatique intense, notamment des parfums de fruits blancs, de fleurs, avec une fraîcheur mentholée. Un volume et fraîcheur qui s’équilibraient harmonieusement, pour une finale assez tonique. Le chef lui dédia donc un plat sur une base de saumon pour confronter une chair grasse à un vin vif.  Plat qu’il accompagnât de melon pour rivaliser avec le fruité du vin, puis de fenouil en écho à la fraîcheur du menthol. Pour lui donner de la hauteur, un autre poivre entrait en compétition, cette fois-ci en provenance du Kerala, un des grands terroirs indiens pour les poivres (très) épicés. Utilisé dans un mélange doux-épicé, associé au sucre d’érable, à l’ail, au poivron et à la coriandre, il est venu magnifier ce suprême de saumon à la braise, Tatin de melon et fenouil.
Dans la découverte du domaine, nous  poursuivions notre chemin avec un vin rouge cuvée « Réserve » 2006 : mourvèdre et syrah élevés 12 mois en fûts de 300 litres. Un vin à l’évolution marquée par des parfums de zan, garrigue, fruits noirs (cerise) et cuir. La bouche laissait apparaître un vin longiligne à la matière tannique fine mais ferme. La finale restant fraîche, le plat se devait d’être « relevé » (épicé) et, pour soutenir les arômes du vin, un caractère carné (entrailles) était à préconiser. Notre candidat, prêt à relever le défi : un jarret de veau en tripière printanière, poivre sauvage de Madagascar et olives noires. Un compagnon de route musclé, suffisamment terrien pour cette cuvée, graissant les tanins, haut en saveur, tenant en longueur comme la fin de bouche du vin, avec cette touche poivrée, sauvage, terreuse et boisée en provenance directe du terroir de Madagascar…
Une épreuve au coude à coude, jusqu’à la ligne d’arrivée que nous franchissions avec la cuvée « Atmosphère ». Un vin effervescent élaboré avec le rosé « Première », en méthode champenoise, 15 mois sur lattes, non dosé, et donc extra brut. Fringante expression de fruits rouges frais soutenue par de jolies amertumes, une récompense toute saisonnière lui fût remise en ce gratin fraise et framboise, crème chiboust à l’hydromel. Une étoile filante qui allait emporter tous nos convives vers de jolis « songes d’une nuit de… » printemps !
Pascal Paulze

Prochaines Vinofolies le jeudi 30 mai avec le Château Simone. 3 plats, dessert, boissons comprises : 75€.

(photo Anne Wencelius)

Publié le 29 avril 2013


Dernières actualités

Moulin de Vernègues**** à Mallemort. Surprendre et procurer de l'émotion

C'est le leitmotiv de tout le personnel de cet hôtel 4 étoiles, idéalement situé entre Aix-en-Provence et Avignon, du directeur général Jonathan Behlouli au chef de cuisine Nicolas Vie.

Restaurant Le bon temps à Sénas. Cuisine de terroir

Arrivés en novembre dernier, et après un travail de titan pour remettre en état cet établissement, Meigge et Richard Auray sont opérationnels depuis 2 mois et demi.

Le mas des herbes blanches à Joucas. Émouvant hommage à Michel del Burgo

Cela faisait quelques temps que l'idée de saluer la disparition de ce père spirituel trottait dans la tête de Xavier Burelle, lui qui avait travaillé à ses côtés, comme second au Negresco à Nice.

Concours fromager des Alpes-Maritimes. La référence régionale

Comme chaque année, le Syndicat fromager des Alpes-Maritimes organise, en partenariat avec le Conseil départemental, le concours fromager du département

Semaine de découverte de la truffe d'été d'Aups et du Verdon. Une première !

En partenariat avec le Syndicat des trufficulteurs varois, la Maison de la truffe d’Aups et du Verdon organise dans le cadre de l’anniversaire des 20 ans du parc naturel régional du Verdon, la première « Semaine de découverte de la truffe d’été d’Aups », du samedi 1er au dimanche 9 juillet.

Les étoiles de Mougins. Retrouvailles

Daniel Boulud, chef étoilé, invité d'honneur des Étoiles de Mougins, a retrouvé ses copains du Moulin de Mougins, Gilbert Masse et Alain Carro (il manque sur la photo Daniel Desavie).

Disciples Escoffier international. Actions caritatives dans le Grand Sud-Ouest et les Hauts de France

Deux actions caritatives à mettre à l'actif des équipes des délégations respectivement dirigées par Patrick Guat et Philippe Lor.

Le vin de la semaine. Château de Gaudou. Exception mousseux brut 2014

Au Château de Gaudou, l’une des références de l’AOC Cahors, Fabrice Durou propose une nouvelle bouteille originale, en appellation Vin de France, 100% malbec.

Ducasse édition. Best of Arnaud Lallement

10 recettes signature pour retracer plus de 15 ans de créations culinaires au sein d'une maison triplement étoilée, L'assiette champenoise.

Les éditions de saxe. Caisses de vin récup’

Vous aimez la récup’ ! En suivant les explications de ce livre, vous allez poncer, clouer, percer, peindre, démonter et tout naturellement vous allez utiliser des caisses de vin dans la décoration et la vie de tous les jours.

Trophée "Terroir & saison". Les 3 finalistes sont connus

Le mercredi 12 juillet, nous connaîtrons le classement de la session printemps du trophée trimestriel organisé par l'email-gourmand et parrainé par Balicco.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse