16e année - N° 649 - Du 16 au 22 juillet 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Jeudi dernier, l’été s’installait timidement. L’heure avait sonné pour les Vinofolies de L’Etage de clôturer leur premier semestre en fanfare, avec l’arrivée théâtrale de François Seminel et son domaine de Jale.

CONTES. En prologue à la soirée, quelques jéroboams de rosé 2012, justes tirés sur cuve, mettaient nos papilles en éveil, cuvée « La Mourre », un très joli fruit, des rondeurs plaisantes.  Élaborée à partir de quatre cépages à 25 % (cinsault, grenache, mourvèdre et vermentino), elle fît l’éloge d’une gamme aromatique entre agrumes et fruits exotiques bien mûrs, notes épicées et finale tendue avec une matière à sensation presque tannique. Le dialogue s’engageait, amoureusement, avec une grecque de fenouil aux moules, poivron grillé, jus de moule à la citronnelle et jus d’orange.
Acte I. Ce fut au tour du blanc, « La Lone » 2012, d’entrer en scène, triomphant !  Un pur rolle, vinifié en cuve, qui s’est exprimé avec panache sur le fruit (pêche blanche, fenouil, basilic), convainquant par sa structure de bouche ample qui se dénoue sur de beaux arômes amers. Pour ce récital aromatique, un plat vif est venu rimer avec le vin, sur une note d’acidité. Un rôle (pour un rolle !) joué à la perfection par ce filet de saint-pierre grillé, haricots grillés, sauce aigre-douce à la rhubarbe… Un plat pour lequel le vin mettait tous ses atouts en emphase, donnant, avec poésie, la réplique à tant de puissance gustative.
Acte II.  L’intrigue continuait au domaine de Jale…  Par le rouge !  Car la démarche de François Seminel s’inscrit dans celle des domaines de Provence qui œuvrent à laisser une « lettre écarlate » sur leurs terres. La grande cuvée « La Nible » nous confortait alors dans le potentiel, héroïque, de ces vins.  Le millésime 2004, un personnage à l’évolution noble, aux accents de cuir, sous-bois et fruits noirs, rivalisait d’éloquence, structure tannique encore ferme et très belle longueur sur les épices. Un vin qui réclamait, corps et âme, une viande grasse pour venir tapisser nos papilles et sublimer sa texture fine, agréable. La narration se poursuivait donc avec un bœuf wagyu, paleron d’exception, cuisiné poêlé, tant la viande est racée. Le wagyu trouvait pour adjuvants une sauce poivre vert qui osa confronter les épices du vin, ainsi qu’une écrasée de pommes de terre à l’oignon confit, révélatrice de son caractère tertiaire.
Epilogue. Le monologue vin rouge touchait à sa fin… Lever de rideau et c’est « La Nible » 2007 qui faisait le clou du spectacle, sur le dessert ! Ce millésime se présentait au public, flamboyant en costume de fruits confiturés et figues, avec un gros volume en bouche au touché très velouté. C’est donc tout naturellement qu’il s’est épris d’une tarte tiède aux figues et cassis. « Il se marièrent et vécurent heureux » jusqu’à la fin de… la soirée !  Alors, debout, on applaudissait le dramaturge, François Seminel, qui écrit avec tant de conviction les contes du joli domaine de Jale ! Pascal Paulze

• Les Vinofolies prennent des vacances. Reprise le jeudi 26 septembre, pour une soirée prestige avec les champagnes Duval-Leroy. Exceptionnellement, elles déménageront du bistrot L’étage pour le restaurant étoilé L’oasis. Save the date !

(photo Anne Wencelius)

Publié le 8 juillet 2013


le balicco

Dernières actualités

Beefbar by La plage 45 à Cannes. Les pieds dans le sable

La plage privée du Grand hôtel à Cannes s'est assurée, une nouvelle fois, les services du Beefbar, référence à Monaco pour tous les carnivores avertis depuis 2005.

Le grand cordon d'or. 19 nouveaux récipiendaires

La 65e édition de ce grand chapitre de la confrérie monégasque, qui fêtait ses 49 ans, s'est déroulé, comme à l'accoutumé, dans la magnifique salle des étoiles du Sporting Monte-Carlo.

Nikki beach Saint-Tropez à Ramatuelle. Les déjeuners étoilés

La célèbre plage propose, pour cet été, une expérience culinaire inouïe avec une série de quatre déjeuners orchestrée par des chefs deux et trois étoiles au guide Michelin.

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, a Four seasons hotel. Élu meilleur resort en France
L'hôtel de 74 chambres et suites se hisse à la première place du classement annuel des meilleurs hôtels en France dans le magazine américain Travel + Leisure distinguant les meilleurs acteurs de l’industrie du tourisme à travers les “World’s best awards”.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Trois nouveaux chapitres à Paris, Hong Kong et Stuttgart, sont à mettre à l'actif de trois dynamiques délégations.

Le vin de la semaine. Wolfberger. Petite folie rubis 2016

Tendre et fruité, ce pinot noir 2016, compagnon idéal des barbecues, est une création inédite des œnologues de la maison Wolfberger, complétant à merveille la joyeuse collection.

Brasserie Carteron. La "C", bière blonde brassée à l'eau de source

« Pour brasser une bière de grande qualité, il me fallait une eau pure, une eau d'exception. Ce souhait s'est enfin révélé possible lorsque je me suis installé à Hyères, proche d'une source historique de la ville, connue depuis 1752, sous le nom de la source de la Vierge » affirme Thomas Carteron, le créateur.

Nespresso. Inauguration de la 38e boutique en France à Cap 3000

C’est au sein du centre commercial à Saint-Laurent-du-Var, l’un des centres commerciaux les plus fréquentés de la côte méditerranéenne que Nespresso a choisi d’installer sa nouvelle boutique en France.

Anne-Sophie Pic. Le dernier né de la collection de thé

Le thé sencha-Buddha Amacha – bourgeon de sapin, est une métaphore de l’univers culinaire d’Anne-Sophie. Il combine des valeurs phares de la cuisine de la chef comme le mentholé, la réglisse, le camphré mais aussi raconte l’importance des rencontres dans sa construction culinaire.

Albin Michel. L'alimentation crue. Naturellement healthy

Et si manger cru était une réponse aux dérives alimentaires actuelles ? Un mode de nutrition résolument sain, cohérent, qui réconcilie plaisir et santé tout en respectant nos besoins vitaux et ceux de la planète ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse