16e année - N° 649 - Du 16 au 22 juillet 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Octobre, fin des vendanges au Château de Crémat. Deux jours que les dernières parcelles de folle noire étaient en cuves et l'occasion toute trouvée de trinquer autour d'un verre de ce jus fruité et sucré qui commençait déjà à gazouiller.

En ouverture : de gauche à droite, Pascal Paulze, Bruno Lust et Stéphane Raimbault

DÉGUSTATION. En prélude à cette "vinofolie", Bruno Lust faisait les présentations avec l'appellation Bellet en général, puis plus particulièrement avec le Château de Crémat, propriété de Madame et Monsieur Kaamerbeck, qui, en quelques années, ont redonné leurs lettres de noblesse à ce magnifique domaine. Pour vous en convaincre, nous avions choisi trois vins pour lesquels le chef Stéphane Raimbault avait élaboré une cuisine sur-mesure.
Après cette douce mise en bouche, lever de rideau et le Crémat rosé 2011 faisait son entrée en scène. Un rosé élaboré avec une dominante de braquet (cépage très local). Un vin au caractère fort avec ses arômes empyreumatiques et fruits rouges, sa structure fraîche mais corpulente. Un vin, quoi ! Un vin plus destiné à s'assoir à table qu'à satisfaire l'apéritif et pour lequel le chef travaillait une rosette de canard, foie gras et pistache servi avec une salade de pissenlits à la pancetta... Opposition entre la texture moelleuse de cette terrine et la fraîcheur du vin alors qu'on alliait l'empyreumatique du breuvage au fumé de la pancetta et des lardons!
Lumières sur le blanc du château. Suprématie du roll sur un petit 10 % de complément en chardonnay, vinifié et élevé pour partie en fûts neufs. Ce vin se dévoilait dans une phase où l'élevage restait un peu dominant sur l'aromatique de fruit blanc (pêche) et fenouil du raisin. La bouche accompagnait le nez par sa matière intense. Gras et ample avec en finale une touche grillée-épicée. Afin de permettre au vin de montrer son visage fruit et minéral, un accord met-vin de toute importance fut atteint sur une coquille Saint-Jacques lutée : Saint-Jacques, langoustine, champignons et sauce américaine, dans la coquille fermée dans un feuilletage. Les saveurs du plat envahissaient alors l'espace respirable, au moment où chacun des convives "décalottaient" la coquille. L'harmonie était inspirée, donnant au vin de la hauteur en combinant à merveille les notes de l'élevage, pour laisser transpirer le fond.
Le dénouement tant attendu, une cuvée de folle noire, cépage répertorié uniquement à Bellet. En cette "folle" soirée, c'est le millésime 2009 que nous applaudissions. Un vin complexe, concentré, marqué par le fruité bien mûr de la récolte. Comme une évidence pour lui tenir la main, en cette saison : un pavé de cerf, sauce grand veneur au cassis, accompagné d'une figue rôtie et d'une mini-citrouille garnie d'une purée de marrons-céleris. Une certaine chaleur se dégageait, ambiance sourde où l'on chuchotait de plaisir. Et le charme qui opérait entre le fruité du vin et le sucré-salé du plat, puissance du millésime et gibier délicat. Les assiettes se vidaient et les langues se déliaient... Un dessert pour fermer le rideau sur une salle comble, un café et de bons songes.
Mille mercis à Bruno et à Crémat pour leur participation à cette soirée. J'espère que la découverte de ces vins vous mènera au domaine, lieu magique dominant la cité niçoise, du haut de sa colline.
Pascal Paulze, chef sommelier - Restaurant L'oasis et bistrot L'étage.

Prochain rendez-vous, le jeudi 28 novembre avec le Château pas du cerf.
Réservations (0)4 93 49 95 52


(photo Anne Wencelius)

Publié le 4 novembre 2013
le balicco

Dernières actualités

Beefbar by La plage 45 à Cannes. Les pieds dans le sable

La plage privée du Grand hôtel à Cannes s'est assurée, une nouvelle fois, les services du Beefbar, référence à Monaco pour tous les carnivores avertis depuis 2005.

Le grand cordon d'or. 19 nouveaux récipiendaires

La 65e édition de ce grand chapitre de la confrérie monégasque, qui fêtait ses 49 ans, s'est déroulé, comme à l'accoutumé, dans la magnifique salle des étoiles du Sporting Monte-Carlo.

Nikki beach Saint-Tropez à Ramatuelle. Les déjeuners étoilés

La célèbre plage propose, pour cet été, une expérience culinaire inouïe avec une série de quatre déjeuners orchestrée par des chefs deux et trois étoiles au guide Michelin.

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, a Four seasons hotel. Élu meilleur resort en France
L'hôtel de 74 chambres et suites se hisse à la première place du classement annuel des meilleurs hôtels en France dans le magazine américain Travel + Leisure distinguant les meilleurs acteurs de l’industrie du tourisme à travers les “World’s best awards”.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Trois nouveaux chapitres à Paris, Hong Kong et Stuttgart, sont à mettre à l'actif de trois dynamiques délégations.

Le vin de la semaine. Wolfberger. Petite folie rubis 2016

Tendre et fruité, ce pinot noir 2016, compagnon idéal des barbecues, est une création inédite des œnologues de la maison Wolfberger, complétant à merveille la joyeuse collection.

Brasserie Carteron. La "C", bière blonde brassée à l'eau de source

« Pour brasser une bière de grande qualité, il me fallait une eau pure, une eau d'exception. Ce souhait s'est enfin révélé possible lorsque je me suis installé à Hyères, proche d'une source historique de la ville, connue depuis 1752, sous le nom de la source de la Vierge » affirme Thomas Carteron, le créateur.

Nespresso. Inauguration de la 38e boutique en France à Cap 3000

C’est au sein du centre commercial à Saint-Laurent-du-Var, l’un des centres commerciaux les plus fréquentés de la côte méditerranéenne que Nespresso a choisi d’installer sa nouvelle boutique en France.

Anne-Sophie Pic. Le dernier né de la collection de thé

Le thé sencha-Buddha Amacha – bourgeon de sapin, est une métaphore de l’univers culinaire d’Anne-Sophie. Il combine des valeurs phares de la cuisine de la chef comme le mentholé, la réglisse, le camphré mais aussi raconte l’importance des rencontres dans sa construction culinaire.

Albin Michel. L'alimentation crue. Naturellement healthy

Et si manger cru était une réponse aux dérives alimentaires actuelles ? Un mode de nutrition résolument sain, cohérent, qui réconcilie plaisir et santé tout en respectant nos besoins vitaux et ceux de la planète ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse