16e année - N° 649 - Du 16 au 22 juillet 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Une convention de partenariat tripartite entre la commune, la fondation Escoffier et le centre de formation "Cuisine mode d'emploi(s)", dirigé par Thierry Marx, a été signée au pôle culturel Auguste Escoffier à Villeneuve-Loubet.

En ouverture : signature de la convention par Michel Escoffier, Lionnel Luca et Thierry Marx

ENGAGEMENT. Tout a commencé en juin 2014, suite à la visite de Thierry Marx dans les cuisines d'application du pôle culturel - à l'invitation de la fondation Auguste Escoffier - et une conversation entre le député maire Lionnel Luca et le chef doublement étoilé, à la recherche d'un lieu pour y enseigner une formation aux métiers de le restauration destinée à un public en situation éloignée de l'emploi. La demande n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, car plus d'un an après cette rencontre, tous les protagonistes, la commune, représentée par Lionnel Lucas, son maire, député de la Nation et vice-président de la communauté d'agglomération Sophia-Antipolis, la fondation-musée Auguste Escoffier, représentée par Michel Escoffier, son président et le centre de formation "Cuisine mode d'emploi(s)", représenté par Thierry Marx, initiateur et directeur, chef doublement étoilé Michelin au Mandarin oriental à Paris et président international des Disciples d'Escoffier, ont signé une convention de partenariat, qui va permettre de proposer une nouvelle approche de la formation aux métiers de la restauration.
« Cette date du 2 octobre 2015 restera gravée dans les annales de Villeneuve-Loubet » lance Lionnel Luca. Depuis 23 ans, la ville honore la mémoire d’Auguste Escoffier au travers d’un événement gastronomique incontournable « Les fêtes gourmandes initiées par Thérèse Dartois, adjoint délégué à la culture, étaient déjà un signal fort, alors que la cuisine n'était pas à la mode » poursuit l'édile, qui conclut, avant de passer la parole à Michel Escoffier « Grâce à la fondation et aux disciples, nous pouvons accueillir Thierry Marx… Il est important de signer un partenariat, mais aussi d'approuver une conception de l'homme. Quel bonheur de permettre aux gens éloignés de l'emploi de retrouver du travail. Quel bel honneur pour notre commune de saluer l'homme positif ».
Michel Escoffier confirme qu' « Auguste Escoffier avait le sens de l'humain, le sens de l'entraide, et toujours voulu transmettre le savoir, notamment avec le "Guide culinaire" ». Puis, Daniel Dorchies, secrétaire général de la fondation, annonce que Thierry Renaux, directeur régional du Fafih, est porteur d'une excellente nouvelle, sous la forme d'un courrier qu'il remet à Thierry Marx. Cette missive précise que le Fafih va financer 75 % du montant total des frais pédagogiques des 2 stages proposés du 4 janvier au 26 février 2016 et du 29 février au 22 avril 2016 et que le Conseil régional intervient pour les 25 % restants, dans le cadre de l'Iris tourisme (intervention régionale pour l'investissement social), soit un coût global de 73 000€ pour 20 stagiaires au total.


De gauche à droite : Thierry Marx, Daniel Dorchies, Thérèse Dartois, Lionnel Luca, Michel Escoffier et Véronique Carrion


Thierry Marx prend la parole avec émotion et déclare qu'il faut « ramener la formation professionnelle dans les quartiers ». Un programme simple, étalé sur 12 semaines de travail,  a été pensé pour les commis de cuisine afin de les « amener à la première marche de ce métier », avec, à la clé, la possibilité d'acquérir les compétences reconnues par la branche professionnelle (certificat de qualification professionnelle) et de bénéficier d'un accompagnement adapté. Cet apprentissage, entièrement gratuit, dont les trois mots forts sont rigueur, engagement, régularité, s'adresse en particulier à des personnes de plus de 26 ans, en situation très éloignée de l'emploi et sera dispensé dans l'atelier cuisine du pôle culturel Auguste Escoffier, mis à disposition gracieusement par la commune. La fondation Auguste Escoffier s'engage, quant à elle, d'apporter une aide logistique et institutionnelle à la mise en œuvre de ce projet.


Thierry Marx visite l'atelier cuisine du pôle culturel Auguste Escoffier  

(photos Gérard Bernar)

Publié le 5 octobre 2015


le balicco

Dernières actualités

Beefbar by La plage 45 à Cannes. Les pieds dans le sable

La plage privée du Grand hôtel à Cannes s'est assurée, une nouvelle fois, les services du Beefbar, référence à Monaco pour tous les carnivores avertis depuis 2005.

Le grand cordon d'or. 19 nouveaux récipiendaires

La 65e édition de ce grand chapitre de la confrérie monégasque, qui fêtait ses 49 ans, s'est déroulé, comme à l'accoutumé, dans la magnifique salle des étoiles du Sporting Monte-Carlo.

Nikki beach Saint-Tropez à Ramatuelle. Les déjeuners étoilés

La célèbre plage propose, pour cet été, une expérience culinaire inouïe avec une série de quatre déjeuners orchestrée par des chefs deux et trois étoiles au guide Michelin.

Grand-Hôtel du Cap-Ferrat, a Four seasons hotel. Élu meilleur resort en France
L'hôtel de 74 chambres et suites se hisse à la première place du classement annuel des meilleurs hôtels en France dans le magazine américain Travel + Leisure distinguant les meilleurs acteurs de l’industrie du tourisme à travers les “World’s best awards”.

Mucem à Marseille. Exposition "Manger à l'œil"

Comment mangeait-on en 1900 ? Autour d’une table, dans la rue, sur le bord d’un talus ? Et dans les années 50 avec l’arrivée de la consommation de masse, ou dans les années 70 avec l’avènement du tout prêt, tout cuit et des premiers mouvements bio ?

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Trois nouveaux chapitres à Paris, Hong Kong et Stuttgart, sont à mettre à l'actif de trois dynamiques délégations.

Le vin de la semaine. Wolfberger. Petite folie rubis 2016

Tendre et fruité, ce pinot noir 2016, compagnon idéal des barbecues, est une création inédite des œnologues de la maison Wolfberger, complétant à merveille la joyeuse collection.

Brasserie Carteron. La "C", bière blonde brassée à l'eau de source

« Pour brasser une bière de grande qualité, il me fallait une eau pure, une eau d'exception. Ce souhait s'est enfin révélé possible lorsque je me suis installé à Hyères, proche d'une source historique de la ville, connue depuis 1752, sous le nom de la source de la Vierge » affirme Thomas Carteron, le créateur.

Nespresso. Inauguration de la 38e boutique en France à Cap 3000

C’est au sein du centre commercial à Saint-Laurent-du-Var, l’un des centres commerciaux les plus fréquentés de la côte méditerranéenne que Nespresso a choisi d’installer sa nouvelle boutique en France.

Anne-Sophie Pic. Le dernier né de la collection de thé

Le thé sencha-Buddha Amacha – bourgeon de sapin, est une métaphore de l’univers culinaire d’Anne-Sophie. Il combine des valeurs phares de la cuisine de la chef comme le mentholé, la réglisse, le camphré mais aussi raconte l’importance des rencontres dans sa construction culinaire.

Albin Michel. L'alimentation crue. Naturellement healthy

Et si manger cru était une réponse aux dérives alimentaires actuelles ? Un mode de nutrition résolument sain, cohérent, qui réconcilie plaisir et santé tout en respectant nos besoins vitaux et ceux de la planète ?

ABCDaire gourmand. Le site des chefs de la région

En ligne depuis mars 2018, ce nouveau site créé par Gérard et Michelle Bernar de l'email-gourmand, présente, sous la forme d'une biographie résumée en un curriculum vitae, présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, classés par ordre alphabétique, travaillant dans la région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur.

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse