15e année - N° 641 - Du 22 au 27 mai 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Une convention de partenariat tripartite entre la commune, la fondation Escoffier et le centre de formation "Cuisine mode d'emploi(s)", dirigé par Thierry Marx, a été signée au pôle culturel Auguste Escoffier à Villeneuve-Loubet.

En ouverture : signature de la convention par Michel Escoffier, Lionnel Luca et Thierry Marx

ENGAGEMENT. Tout a commencé en juin 2014, suite à la visite de Thierry Marx dans les cuisines d'application du pôle culturel - à l'invitation de la fondation Auguste Escoffier - et une conversation entre le député maire Lionnel Luca et le chef doublement étoilé, à la recherche d'un lieu pour y enseigner une formation aux métiers de le restauration destinée à un public en situation éloignée de l'emploi. La demande n'est pas tombée dans l'oreille d'un sourd, car plus d'un an après cette rencontre, tous les protagonistes, la commune, représentée par Lionnel Lucas, son maire, député de la Nation et vice-président de la communauté d'agglomération Sophia-Antipolis, la fondation-musée Auguste Escoffier, représentée par Michel Escoffier, son président et le centre de formation "Cuisine mode d'emploi(s)", représenté par Thierry Marx, initiateur et directeur, chef doublement étoilé Michelin au Mandarin oriental à Paris et président international des Disciples d'Escoffier, ont signé une convention de partenariat, qui va permettre de proposer une nouvelle approche de la formation aux métiers de la restauration.
« Cette date du 2 octobre 2015 restera gravée dans les annales de Villeneuve-Loubet » lance Lionnel Luca. Depuis 23 ans, la ville honore la mémoire d’Auguste Escoffier au travers d’un événement gastronomique incontournable « Les fêtes gourmandes initiées par Thérèse Dartois, adjoint délégué à la culture, étaient déjà un signal fort, alors que la cuisine n'était pas à la mode » poursuit l'édile, qui conclut, avant de passer la parole à Michel Escoffier « Grâce à la fondation et aux disciples, nous pouvons accueillir Thierry Marx… Il est important de signer un partenariat, mais aussi d'approuver une conception de l'homme. Quel bonheur de permettre aux gens éloignés de l'emploi de retrouver du travail. Quel bel honneur pour notre commune de saluer l'homme positif ».
Michel Escoffier confirme qu' « Auguste Escoffier avait le sens de l'humain, le sens de l'entraide, et toujours voulu transmettre le savoir, notamment avec le "Guide culinaire" ». Puis, Daniel Dorchies, secrétaire général de la fondation, annonce que Thierry Renaux, directeur régional du Fafih, est porteur d'une excellente nouvelle, sous la forme d'un courrier qu'il remet à Thierry Marx. Cette missive précise que le Fafih va financer 75 % du montant total des frais pédagogiques des 2 stages proposés du 4 janvier au 26 février 2016 et du 29 février au 22 avril 2016 et que le Conseil régional intervient pour les 25 % restants, dans le cadre de l'Iris tourisme (intervention régionale pour l'investissement social), soit un coût global de 73 000€ pour 20 stagiaires au total.


De gauche à droite : Thierry Marx, Daniel Dorchies, Thérèse Dartois, Lionnel Luca, Michel Escoffier et Véronique Carrion


Thierry Marx prend la parole avec émotion et déclare qu'il faut « ramener la formation professionnelle dans les quartiers ». Un programme simple, étalé sur 12 semaines de travail,  a été pensé pour les commis de cuisine afin de les « amener à la première marche de ce métier », avec, à la clé, la possibilité d'acquérir les compétences reconnues par la branche professionnelle (certificat de qualification professionnelle) et de bénéficier d'un accompagnement adapté. Cet apprentissage, entièrement gratuit, dont les trois mots forts sont rigueur, engagement, régularité, s'adresse en particulier à des personnes de plus de 26 ans, en situation très éloignée de l'emploi et sera dispensé dans l'atelier cuisine du pôle culturel Auguste Escoffier, mis à disposition gracieusement par la commune. La fondation Auguste Escoffier s'engage, quant à elle, d'apporter une aide logistique et institutionnelle à la mise en œuvre de ce projet.


Thierry Marx visite l'atelier cuisine du pôle culturel Auguste Escoffier  

(photos Gérard Bernar)

Publié le 5 octobre 2015


le balicco

Dernières actualités

Althoff hôtel Villa Belrose à Gassin. Une virée dans les régions italiennes

Après quelques retouches lors de la fermeture hivernale, la Villa Belrose a entamé sa 21e saison avec l'indispensable Robert-Jan Van Straaten à la direction et le même chef en cuisine, Pietro Volonté.

Bello visto à Gassin. Une rénovation bonifiante

Sylvain et Laurence Humbert ont profité de l'hiver pour embellir leur bar-hôtel-restaurant, idéalement placé en sentinelle à l'entrée du village sarrasin et offrant une idyllique terrasse avec une vue imprenable et panoramique sur le golfe de Saint-Tropez.

Le cœur des chefs. En immersion chez Christophe Bacquié

De très nombreux chefs de cuisine, producteurs, vignerons, ont répondu à l’invitation de Anne et Jean-Philippe Garabedian, à l’occasion de la parution du numéro 3 de leur magazine semestriel.

Spiaggetta dei Balzi Rossi à Vintimille. Poisson exquis par Relais & Châteaux

Deux fins connaisseurs et défenseurs des produits de la mer, Mauro Colagreco, chef du Mirazur à Menton et Hugo Roellinger, chef du Coquillage à Cancale, proposent, le 2 juin, un délicieux déjeuner autour du poisson.

Odyssey. Hôtel Métropole Monte-Carlo. Carme Ruscalleda, sept étoiles Michelin, prend ses quartiers d’été

Cet été, durant les dîners des mois de juillet et août, du mardi au samedi, la brigade de Carme Ruscalleda s’installera près de la piscine de l'hôtel 5 étoiles monégasque.

Coya Monte-Carlo. L'alliance d'une cuisine péruvienne contemporaine à une expérience culturelle

Monte-Carlo société des bains de mer annonce la première ouverture en Europe, après Londres, du très primé groupe de restaurants latino-américain.

Golden tulip Sophia Antipolis. Servé Vromen, nouveau chef

Après deux ans à la tête du restaurant Le Servan, le chef Mathias Vila cède sa place de chef cuisinier à Servé Vromen pour rejoindre le Golden Tulip Bordeaux Euratlantique.

La palme d'or - Hôtel Martinez à Cannes. Le dîner très exclusif du jury du festival international du cinéma

À l’occasion de la 71e édition, les membres du jury ont pu découvrir le lundi 7 mai, le menu imaginé par Christian Sinicropi, chef cinéphile 2 étoiles Michelin. Une création en référence à la filmographie de Cate Blanchett, présidente du jury 2018.

Bionazur à Nice. Les 20 ans d'un salon précurseur

En plein centre de Nice, 70 exposants passionnés viendront présenter leurs productions, produits et services : alimentation, vins, appareils ménagers pour cuisiner sain, cosmétiques, bijoux, vêtements, services...

École hôtelière d'Avignon. La photo, ça se déguste

Parmi les festivités organisées pour célébrer ses 50 ans, l’école hôtelière d’Avignon organise une exposition photos dont l’entrée est libre.

La maison du pâtissier des Bouches-du-Rhône. La légende du Colombier®

Comme chaque année, pour que la tradition perdure, les artisans de La maison des pâtissiers des Bouches-du-Rhône vont fabriquer ce succulent gâteau, spécialité emblématique de la création de Marseille, que vous trouverez chez votre pâtissier aux fêtes de la Pentecôte.

Fête des mères

Le champagne est le cadeau idéal pour faire pétiller de bonheur votre maman. Focus sur 9 bouteilles de bulles de plaisir à partager.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

L'actualité est très internationale cette semaine avec le premier chapitre pour le tout nouveau Pays Afrique du Sud et le chapitre de printemps, suivi d'un dîner d'Épicure au Pays Chine.

Le vin de la semaine. Franck et Olivier Mousset. Clos Saint Michel rouge

Le "grand vin" du Clos Saint Michel vient de remporter la médaille d'or au concours de la Saint Marc de Châteauneuf-du-Pape, une belle reconnaissance de ses pairs décernée par la fédération de l'appellation.

Château la Verrerie à Puget-sur-Durance. Nouvelle boutique

Château la Verrerie vous invite à venir découvrir sa toute nouvelle boutique et son espace de dégustation situé dans le domaine à Puget-sur-Durance.

Lazzaretti. Les pâtes artisanales et bio made in Provence

Depuis 1936, la marque Lazzaretti, basée à Entraigues-sur-la-Sorgue, à proximité d'Avignon, fabrique des pâtes selon des méthodes artisanales ancestrales. Le groupe familial Biovence développe la marque aujourd'hui.

Éditions de La Martinière. Peas&Love

Nous avons tous envie de transformer notre environnement urbain et de nous réapproprier notre alimentation : manger bon et sain, à partir de produits frais et locaux.

Éditions L'Harmattan. Penser l'art de la cuisine

Le discours philosophique et le discours gastronomique entre histoire, esthétique et politique.

Éditions L'Harmattan. L'origine fait-elle vendre le vin ?

Actes du colloque du 15 novembre 2014 à Ferrals-les-Corbières.

Éditions de La Martinière. Chocolat facile et gourmand

Si le chocolat a toujours eu une place privilégiée dans les livres de Sophie Dudemaine, elle ne lui avait jamais dédié un ouvrage entier.

Les éditions de l'homme. Desserts et gourmandises sans allergènes

Dans cet ouvrage, l'auteur nous apprend ses trucs et astuces pour faire à la maison, de la pâtisserie sans allergènes.

ABCDaire gourmand. Parcours de chefs

Dans son souci permanent d’évolution, l’email-gourmand, en partenariat avec Balicco, vient de mettre en ligne un abécédaire qui présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, travaillant dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, reconnus pour leur professionnalisme, leur compétence, leur présence et leur notoriété.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse