15e année - N° 604 - Du 24 juillet au 27 août 2017
 

Newsletter

Iphone

L'agenda

Aucun évènement pprévu pour le moment.

David Lisnard, président du CRT Côte d'Azur, a réuni le 12 avril une trentaine de décideurs privés et publics représentant des villes, des palais des congrès, des porteurs hôteliers, afin qu'ils deviennent les acteurs d'un tout nouveau « Cluster MICE » (meeting, incentive, congress events)  spécifique aux Alpes-Maritimes et au Var, coordonné et animé par le CRT Côte d'Azur.

MICE. « La destination Côte d'Azur doit jouer collectif pour affirmer son leadership sur le marché du tourisme d'affaires international. La contribution des 1,8 millions de séjours professionnels accueillis chaque année génère une dépense totale de 1,2 milliards d'euros. Le tourisme d'affaires est un secteur essentiel au développement touristique de la Côte d'Azur, qui dispose d'atouts et d'un savoir-faire incontestable avec 10 palais des congrès, de Menton à Toulon, dont trois (Cannes, Nice et Monaco) disposant d'auditoriums de plus de 1800 sièges, 500 salles de réunions en hôtels, ainsi que plus de 30 lieux événementiels. Chaque ville, prise individuellement, est un acteur reconnu du secteur, mais ne dispose pas de la taille critique nécessaire à une forte visibilité internationale. Or, avec 854 établissements et 73 726 lits hôteliers, la Côte d'Azur propose une capacité hôtelière se situant à l'échelle des grands pôles du tourisme d'affaires européens, comme Vienne avec 439 établissements et 67 000 lits (deuxième ville de congrès mondiale). Nos villes sont complémentaires et non en concurrence. Par une approche commerciale collaborative originale, sans générer de dépense de fonctionnement supplémentaire, je suis convaincu que nous pourrons accueillir ensemble en 2020, 200 000 séjours professionnels supplémentaires pour dépasser le cap des 2 millions de séjours, et faire entrer la grande Côte d'Azur dans le top 10 mondial des destinations accueillant le plus de congrès internationaux » affirme David Lisnard, président du CRT Côte d'Azur.
Quatre groupes de travail s'appuyant sur la synergie des compétences et l'engagement bénévole ont été mis en place pour faire gagner de nouveaux contrats à la destination qui devra être en ordre de marche à l'hiver 2016.

(photo Traverso)

Publié le 18 avril 2016

Terroir et saison

Dernières actualités

Horizon deck restaurant et champagne bar. Fairmont Monte-Carlo. Faites votre marché

Avec ses 4 points de restauration, Saphir24, bistro, lounge et bar, Nobu, Nikki beach et Horizon deck restaurant et champagne bar, l'hôtel dirigé par Xavier Rugeroni répond à toutes les envies culinaires. Zoom sur la nouvelle formule de l'Horizon, « Market 45 le lunch ».

Rendez-vous le 28 août prochain

Comme chaque été, l'actualité gourmande se raréfie. L'occasion pour nous de prendre un peu de repos durant cette période calme. Nous vous retrouverons, en pleine forme, dès le lundi 28 août 2017.

Restaurant Mirazur à Menton. Dîner à 4 mains

Le chef Mauro Colagreco, deux étoiles au guide Michelin, 4e restaurant au monde dans le classement The world 50 best restaurants, invite Vladimir Mukhin, chef du restaurant White rabbit à Moscou.

Château La Coste- Le Puy Sainte Réparade. L'art du feu de Francis Mallmann

Le domaine viticole accueille le premier restaurant européen du chef argentin Francis Mallmann, mondialement reconnu pour sa maîtrise du feu et la redécouverte de techniques ancestrales.

Écotrophelia. Ouverture des États généraux de l'Alimentation

Les étudiants lauréats Écotrophelia France, concours créé en France en 2000 par la CCI de Vaucluse et l’Association nationale des industries alimentaires (ANIA), ont ouvert les États généraux de l’Alimentation.

La Poste. Le goût à l’honneur

Après la vue, l’ouïe l’odorat et le toucher, c’est au tour du goût d’être illustré dans une série de 12 timbres autocollants, en vente à partir du 5 août.

Disciples Escoffier international. Prochaines manifestations en France et dans le monde

Après une très réussie soirée blanche chez les Disciples Escoffier parisiens et une année très active pour tous les Disciples, voici venue le temps de la pause estivale !

Le vin de la semaine. Les maîtres vignerons de Cascastel. L’âme sœur 2015, AOP Fitou

L'étiquette noir et blanc, qui représente un cep et une main de vigneron, raconte l’histoire de cette cuvée, la symbiose entre les viticulteurs et la vigne, qui ne peut pousser que grâce au travail des vignerons.

Passion céréales. Une moisson d'or et de couleurs. Les céréales dans la peinture

Les 35 œuvres passées à la loupe dans cet ouvrage montrent que les céréales ont toujours inspiré les peintres,même si leurs motivations et les manières de les mettre en scène ont différé.

Bessem restaurant à Mandelieu-la-Napoule. Un prénom qui va vite devenir un nom

Depuis le 17 mai dernier, ce disciple de Pierre Gagnaire a repris en main le restaurant, anciennement "Chez Loulou", et modelé avec élégance ce lieu paradisiaque, niché à proximité de l'hôtel de ville.

Zplage. Grand Hyatt Cannes hôtel Martinez à Cannes. Une journée de farniente

Bains de soleil, activités nautiques, déjeuners sous les parasols ou encore dégustation de cocktails-créations inédits. Il se passe toujours de délicieux moments à la Zplage…

Domaine de la Croix à La Croix-Valmer. Organdi, les belles du Domaine de la Croix

Jusqu'au 15 septembre, le domaine, cru classé, ouvre ses chais au grand public pour dévoiler sa collection insolite imaginée et conçue par le créateur William Arlotti, qui s’est inspiré du rosé haute couture du domaine, Organdi.

Ducasse édition. À partager - Compositions gourmandes d’ici et d’ailleurs

Découvrez et réalisez chez vous les plats que Jean-Louis Nomicos propose à la table du Frank, le restaurant de la Fondation Louis Vuitton : une cuisine "à partager", inspirée de ses voyages, épurée et raffinée.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse