15e année - N° 637 - Du 23 au 29 avril 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


Dès l'annonce de la disparition de notre ami Mario Muratore sur notre page Facebook, un véritable océan de témoignages nous est parvenu, avec, à ce jour dimanche 25 février à 10h, 28 350 personnes atteintes et 1 273 réactions, commentaires et partages.


HOMMAGE. Des milliers d'amis, chefs de cuisine et anciens collaborateurs, français et transalpins, ont souligné la modestie, la cordialité et le partage de ce grand homme et cuisinier toujours souriant. Difficile d'extraire un commentaire, tellement son attitude est digne de louanges. Retenons les quelques phrases de Jean-Pierre Rous,  maître sommelier, ancien collègue du Louis XV, qui a été le premier à s'exprimer « Cher Mario, mon grand ami, 32 ans d’amitié fidèle, je te dis pas adieu mais au revoir, en attendant dans la logique chrétienne de se retrouver ! Un grand monsieur de la cuisine, un homme d’une qualité exemplaire, d’une grande fidélité. Père et grand-père formidable, aimant à souhait, toujours dans la droiture. Mario, tu laisses un grand vide auprès de tes amis, tu laissera un souvenir d’un homme de qualité dans la principauté de Monaco que tu chérissais.
Adieu l'ami, je te pleure déjà et tu n’aurais pas voulu cela
».


Mario Muratore en compagnie de Jean-Pierre Rous en décembre 2014


Les équipes du Louis XV – Alain Ducasse à l’Hôtel de Paris, qui adressent à sa famille et à ses proches leurs plus sincères condoléances, retracent le parcours de ce grand professionnel décédé le 19 février 2018, à l'âge de 74 ans.
Engagé à l’Hôtel de Paris comme commis à 24 ans en 1967, Mario Muratore a gravi un à un les échelons. En 1996, il est à la tête de pas moins de 50 cuisiniers et 17 pâtissiers œuvrant pour le Grill, le Côté jardin ou encore la Salle Empire. Pédagogue, ce chef souriant, discret et humain, était un amoureux de son métier et surtout des produits de sa région « Je suis un paysan qui cuisine » aimait-il rappeler.
C’est en 1987, à son arrivée en Principauté pour créer le Louis XV, qu’Alain Ducasse fait sa connaissance « Mario était intimement lié à la belle et longue histoire du restaurant Le Louis XV. Je m’en souviens aujourd’hui avec encore plus d’émotion : le jour de mon arrivée, dans la cuisine, lorsque j’avais demandé qui voulait me suivre dans l’aventure, c’est lui qui, le premier, avait levé la main. Sa fidélité ne s’est jamais démentie. Mario était un homme de parole.
Si nous avons réussi à donner à la cuisine méditerranéenne une interprétation contemporaine et raffinée, c’est largement à Mario que nous le devons. Il a partagé avec nous ce qui faisait sa vie – la cuisine de sa Ligurie natale. Là-bas, dans ces somptueuses montagnes, il nous a accueillis dans son village, à Pigna. Il nous a émerveillés avec de vieilles recettes de grands-mères, magnifiques dans leur simplicité. Mario était un homme avec des racines.
Il ne sera plus là pour vendanger ses vignes de Pigna. Mais notre affection et notre souvenir seront toujours bien présents
» . En effet, Mario produisait également son propre vin, un Rossese di Dolceacqua.
Chevalier de l’Ordre de Saint Charles, membre fondateur et conseiller culinaire de la confrérie du Grand cordon d'or de la cuisine française à Monaco, du convivium Slow food Monaco Riviera Côte d'Azur, Mario Muratore laisse derrière lui de nombreux collaborateurs et amis et notamment ici à l’Hôtel de Paris, auquel il est resté fidèle pendant près de 40 ans. Les obsèques ont eu lieu vendredi dernier en l'église Saint Charles à Monaco.


Mario Muratore entouré de Jean-Pierre Rous, Philippe Joannès, Antonio Torcasso, Gilles Brunner, Francesco Ammirati et Marcel Athimond en mars 2014


Mario Muratore en compagnie des membres du bureau du convivium Slow food Monaco Riviera Côte d'Azur en novembre 2016

(photos Gérard Bernar)

Publié le 26 février 2018
le balicco

Dernières actualités

Le Stagioni à Eze-village. L'Italie vue par La chèvre d'or

Une nouvelle "saison" vient de démarrer pour l'ancien restaurant "Eden" transformé en lieu gourmand consacré à la cuisine transalpine.

ABCDaire gourmand. Parcours de chefs

Dans son souci permanent d’évolution, l’email-gourmand, en partenariat avec Balicco, vient de mettre en ligne un abécédaire qui présente les chefs cuisiniers et pâtissiers, travaillant dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, reconnus pour leur professionnalisme, leur compétence, leur présence et leur notoriété.

Bastide Saint Julien à La Celle. À découvrir sans modération

Les superlatifs s'imposent pour qualifier cette ancienne demeure seigneuriale du XVIIe siècle entourée des 30 hectares de vignes du château Saint Julien, érigée au cœur de la Provence verte, face à la montagne de la Loube.

International rosé day à Saint-Tropez. Rendez-vous le 22 juin

C'est à Saint-Tropez, dans le merveilleux cadre du Château de la Messardière, que Valérie Rousselle, présidente de l'Organisation internationale du rosé (OIR) et Fabienne Joly, vice-présidente, ont présenté la première édition de cette fête programmée le vendredi 22 juin.

Best Western hôtel Journel Saint-Laurent-du-Var. Ouverture d'un nouvel hôtel

Ce nouvel établissement 3 étoiles, situé à proximité de Cap 3000, du front de mer et de l'aéroport de Nice Côte d'Azur, accueille ses hôtes dans une ambiance douce et chaleureuse.

ibis styles Nice centre port. Un nouveau lieu de vie

L'établissement niçois de 114 chambres, situé entre la place Garibaldi et le port, renaît après de longs mois de travaux de rénovation.

Petit futé Var. Nouvelle édition

L'agréable terrasse du restaurant gastronomique Christophe Bacquié à l'hôtel & spa du Castellet a servi d'écrin au lancement du millésime 2018-2019.

Concours fromager régional à Brignoles. Plus de 200 médailles !

Ce fut, de l'avis général, un très beau concours qui a amplement prouvé que la région PACA possède la palette de technologies fromagères la plus vaste de France.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Visite d'une délégation américaine à Villeneuve-Loubet, dîner d'Épicure à Rouen et remise de chèque à Trouville-sur-Mer, les disciples ont une nouvelle fois été sur le devant de l'actualité.

Le vin de la semaine. Château Calissanne. Clos victoire rouge 2013

Médaille d'argent au concours général agricole de Paris 2016, ce Coteaux d'Aix-en-Provence, puissant et élégant, a été élevé en barriques de chêne et demi-muids.

Henri Bardouin. Un nouveau packaging pour le pastis

35 000 exemplaires numérotés pour cette bouteille réservée aux cavistes et épiceries fines. Une élégance naturelle qui fait écho à celle de l'étui. Prémices du goût exceptionnel d'un pastis grand cru.

Éditions Plume de carotte. Le grand guide Slow food des produits du terroir français

L'action de ce mouvement international se concrétise tout autour du monde, à travers plusieurs projets parmi lesquels "l'arche du goût", qui répertorie des aliments de qualité, liés aux savoir-faire traditionnels et à une agriculture paysanne, oubliés ou en danger de disparition.

Petit futé. Marseille

Vous voulez visiter Marseille et en découvrir la richesse culturelle et historique ? Vous prévoyez un séjour dans la ville pour en découvrir toutes les facettes dont certaines, souvent inconnues ?

Menu fretin. Le diable au porc

« J’aime les porcs, les chiens nous regardent avec vénération, les chats nous toisent avec dédain, les cochons nous considèrent comme des égaux », expliquait Winston Churchill.

Terran éditions. Glaner algues, fruits de mer et plantes sauvages - Balades gourmandes sur la côte

Ce livre s'adresse aux amoureux de cet écosystème riche et varié mais particulièrement fragile des côtes. Enrichi de divers petits trésors, d'astuces et de rencontres, il est une ode à une nature certes généreuse, mais aussi menacée, qu'il est essentiel de bien connaître pour mieux la protéger.

Éditions de La Martinière. On mange quoi ce soir ? Spécial kids

Sylvia Gabet présente un livre de 80 recettes originales à faire avec les enfants, à partir de 3 ans.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse