15e année - N° 646 - Du 25 juin au 1er juillet 2018
 

Newsletter

Iphone

L'agenda


La marche en avant est un terme souvent utilisé en restauration, il s’agit d’un principe d’organisation des étapes de fabrication en cuisine professionnelle, permettant de répondre aux exigences de la réglementation, notamment, pour éviter les contaminations croisées .

Ainsi, l’aménagement d’une cuisine aura un impact important sur la productivité mais également sur la qualité sanitaire du produit fini.
La marche en avant dans l’espace
Elle est issue des exigences du paquet hygiène et des dangers identifiés lors de l’analyse HACCP.
Règlement CE 852/2004 : Annexe I chapitre 1 point 2 : « Par leur agencement, leur conception, leur construction, leur emplacement et leurs dimensions, les locaux utilisés pour les denrées alimentaires doivent : a) pouvoir être convenablement entretenus, nettoyés et/ou désinfectés, […] et offrir un espace de travail suffisant pour l’exécution hygiénique de toutes les opérations ; b) […]; c) permettre la mise en oeuvre de bonnes pratiques d’hygiène, notamment prévenir la contamination […]»
Annexe I chapitre 1 point 2 : « La conception et l’agencement des locaux où les denrées alimentaires sont préparées, traitées ou transformées […] doivent permettre la mise en œuvre de bonnes pratiques d’hygiène et notamment prévenir la contamination entre et durant les opérations.»
Lors de la conception d’une cuisine de restauration traditionnelle ou collective, le principe de base sera d’organiser les flux des denrées alimentaires, déchets, personnel, du matériel selon la marche en avant.
L’enchaînement des différentes étapes de fabrication devra donc se faire en une progression dans l’espace où les matières premières au fur et à mesure de leur traitement vont toujours vers l’avant.
D’où la nécessité de définir des circuits bien étudiés, de la réception jusqu’à la distribution. Ils seront établis de façon à éviter les croisements entre les produits dits « souillés » (matières premières crues, matériels sales, déchets, cartons…) et les produits dits « propres » (produits finis, matériels propres…).
Le circuit du personnel ne doit pas être oublié : il doit pouvoir se changer au vestiaire avant d’entrer en cuisine et donc ne pas traverser la cuisine en tenue « de ville » pour s’y rendre.
Sur le même principe, la zone de retour « vaisselle sale » doit être facilement accessible pour la salle, sans avoir à traverser la cuisine. Le circuit de la vaisselle entrée et sortie machine doit également éviter le croisement entre vaisselle sale et propre.
La marche en avant dans le temps
Malheureusement, il n’est pas toujours possible d’agencer les différentes zones comme souhaité, dans ce cas, il est possible d’organiser une marche en avant DANS LE TEMPS. L’objectif sera alors de traiter les aliments qui n’ont pas le même degré de contamination de manière séparée.
Par exemple, dans le cas où l’établissement ne dispose pas d’un accès livraison distinct de la sortie des déchets, une procédure définira les horaires à respecter et instaurera une phase de nettoyage désinfection adaptée.
LIVRAISON MARCHANDISES 8h – 11h
SORTIE DECHETS 11h 30 – 12h 30
NETTOYAGE / DESINFECTION
Ainsi, dès la conception de nouveaux locaux de production de denrées alimentaires, la notion de « marche en avant dans l’espace » doit être prise en compte. Il est en effet, plus facile de travailler dans une cuisine permettant d’assurer une sectorisation des étapes de production plutôt que de mettre en place des procédures à l’exploitation.
Sources
• Règlement CE no 852/2004
• http://www.agrobat.fr/media/document/broch_cuisine_trad.pdf
• http://www.inrs.fr

• Contact BVC expertise
Agence BVC expertise Nice Côte d’Azur
Tél. (0)4 93 20 02 04

bvc@securite-alimentaire.com
http://www.securite-alimentaire.com

Publié le 11 juin 2018


le balicco

Dernières actualités

Le Saint-Martin. Château Saint-Martin & spa à Vence. Nouveau duo et nouvelle carte

Pour cette nouvelle saison estivale, le chef exécutif 1 étoile Michelin Jean-Luc Lefrançois s'est adjoint les services d'un nouveau chef pâtissier, Philippe Tayac. Focus sur la carte d'été.

Lucky you à Cannes. Pour carnivores avisés

Les amateurs de bonne chair sont souvent désappointés par la qualité de la viande rouge servie dans les restaurants. Dans ce steak house créé en août 2017 à la lisière du marché Forville, ils ne seront pas déçus, mais plutôt comblés !

The world's 50 best restaurants 2018. Le Mirazur à Menton se hisse à la 3e place

Les stars mondiales du monde de la gastronomie se sont réunies le 19 juin 2018, pour l’annonce du palmarès des meilleurs restaurants du monde, sponsorisé par S.Pellegrino et Acqua Panna, lors de la cérémonie qui s'est déroulée au Palacio Euskalduna à Bilbao, en Espagne.

Cicada, table du hameau. Hameau des Baux à Paradou. Dîner à 4 mains

Le 30 juin prochain, Stefan Paroche invite à sa table, le chef 1 étoile Michelin du Relais des moines, Les Arcs-sur-Argens, Sébastien Sanjou, pour jouer une exceptionnelle partition de cuisine à quatre mains.

Le roof. Five seas hotel à Cannes. Les incontournables soirées

L’été s’est -enfin- installé et Le roof a lancé officiellement sa saison lors de sa summer opening le samedi 23 juin. Suivront des afterbeachs et de longues soirées autour de la piscine, toujours rythmées par des DJ sets et des mets gourmands.

Le mas Candille à Mougins. L'hôtel rejoint le réseau Small luxury hotels of the world

Mark Silver, propriétaire du Mas Candille à Mougins, vient d’annoncer l’intégration de son établissement au groupe hôtelier spécialisé dans les boutiques-hôtels.

Hôtel Hermitage Monte-Carlo. Louis Starck nommé directeur général

Louis Starck a pris ses nouvelles fonctions le 18 juin et succède à Sergio Mangini, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

Relais desserts. Deux prix d'excellence pour Jérôme et Aurore De Oliveira et Lilian Bonnefoi

Avec deux prix, celui de la jeune entreprise et celui du pâtissier de restaurant, les professionnels des Alpes-Maritimes ont été doublement distingués.

Best western® hotels & resorts. Poursuite de son développement à Nice

Le groupe continue de déployer sa marque Best western plus et accueille dans son réseau le Best western plus hôtel Brice garden, situé au cœur de Nice.

Disciples Escoffier international. L'actualité des délégations

Le 26e chapitre de la délégation pays catalan et occitan s'est déroulé le 11 juin dernier à Narbonne au restaurant le Gaia.

Le vin de la semaine. Champagne Nicolas Feuillatte, ode aux rosés

C’est une ode au rosé que propose le champagne Nicolas Feuillatte, avec ce duo de vins gourmands, frais et élégants : la cuvée spécial rosé et la réserve exclusive rosé.

Gîtes de France Côte d’Azur. Au secours du lynx boréal

L’équipe des Gîtes de France Côte d’Azur s’est lancée dans un défi « sportif-environnemental et participatif » en s’inscrivant au « Pandathlon Alpe d’Huez 2018 » les 30 juin et 1er juillet prochains à l’initiative du WWF.

Alain Ducasse éditions. Mirazur

Le Mirazur se trouve à Menton, limite géographique changeante entre l’Italie et la France. Un restaurant né d'une opportunité autant que de la détermination de Mauro Colagreco.

Hachette cuisine. Pitaya saveurs thaï. 50 recettes thaïlandaises

Osez un voyage culinaire dans les rues de Bangkok et découvrez la cuisine thaïlandaise de Pitaya !

L'été sera rosé !


Pour soutenir l'initiative de Valérie Rousselle et participer à notre manière à la première édition de l'International rosé day, l'email-gourmand vous présente pour ce premier jour de l'été et veille du lancement des festivités autour du rosé, 86 nuances de rosés !

ABCDaire gourmand. Le nouveau site dédié aux chefs

Réalisé en partenariat avec Balicco, le nouveau site http://chefs.email-gourmand.com s’enrichit de semaine en semaine et recueille un énorme succès.

em@il gourmand

Gérard et Michelle Bernar
Rédaction et photographies

19, avenue de la croix des gardes
06400 Cannes

(0)6 33 55 01 19

gerard.emailgourmand@gmail.com
La vraie charcuterie corse. Où la trouver ? comment distinguer les produits originaux ? Les efforts entrepris par les éleveurs semblent sur le point de porter leurs fruits : un AOC ne devrait plus tarder à apporter à la charcuterie corse son passeport pour les assiettes des gourmets. En savoir plus sur la vraie charcuterie corse